PEROU 2019

Pour notre première fois, en Amérique du Sud, la destination est toute choisie….ce sera le Pérou !!!!Pourquoi ? c’est un pays qui nous fascine loulou et moi

Mais attention, le Pérou, n’est pas facile à apprivoiser : entre l’altitude, le “soroche” ou mal des montagnes,le froid et les paysages escarpés, il faut bien se préparer physiquement….Mais ça en vaut vraiment le coup …..

Retour sur nos 15 jours, au Pays des Incas

 

Samedi 6 juillet 

Ça y est : le jour du départ est arrivé ….Des mois que l’on attend ….C’est un long voyage qui nous attend : 9h de vol de Paris, jusque Montréal où nous ferons une escale de 3h. Puis 8h de vol vers Lima .

Nous voyagerons avec Air Canada sur le 1er vol (rien à redire) et Air Canada Rouge sur le deuxième  vol : ce n’est pas le même standing : les avions sont plus vieux, pas de télé individuelle (vous pouvez louez une tablette mais c’est en plus)/ pas de prise recharge pour vos appareils électroniques… 😥 : du coup, on en a profitez pour dormir ….

Nous arrivons donc à Lima, à 23h45 . Une fois la douane passée et les bagages récupérées, direction le hall, où nous appelons notre hôtel . La navette arrivera 15 minutes après, et nous emmènera à l’hôtel San Miguel Nuna : en fait, aucune indication de l’extérieur, pour dire que c’est un hôtel : on a commencé à flippé un peu (surtout en pleine nuit 😯 ), mais finalement c’était bien là…. 
C’est un petit hôtel sans prétention,confortable, avec un bon petit déjeuner,  à 15 minutes de l’aéroport, où nous récupérerons un peu de notre long trajet, avant d’enchaîner un 3ème vol vers Arequipa, le lendemain.

Allez au dodo, les petits !!!!!

 

Dimanche 7 juillet

Après une courte nuit, et un bon petit déjeuner, nous sortons un peu de l’hôtel, pour explorer le quartier . Ce qui nous choque à Loulou et moi, ce sont les barbelés partout: aux fenêtres, aux portes….Pas très rassurant tout cela 😕 …De toute façon, la visite de Lima attendra, puisque ce midi, nous prenons un vol pour Arequipa

Direction donc, l’aéroport de Lima : nous devons prendre notre vol à 12h50 pour une arrivée à 14h20 : malheureusement, notre vol est retardé d’une heure…Nous arrivons donc à Aréquipa à 15h30

J’avais prévu de passer 4 nuits à Aréquipa, déjà, pour nous poser un peu après ce long voyage, mais aussi pour nous habituer à l’altitude . En effet, Arequipa est déjà à 2400 mètres …Et pour nous remettre tout doucement, j’avais réservé, dans un hôtel waooh, le Palla Boutique Hôtel

Magnifique : je recommande vivement, tant pour l’hôtel lui même, fait de pierre blanche, le “sillar”, que pour les prestations…Rien à redire ……Notre coup de cœur du voyage

Après le check in, nous nous installons dans nos chambres : on va être bien ici ….. 😀 

Il est déjà 16h30, et si nous voulons prendre le pouls de la ville, il est temps de quitter notre havre de paix .

L’hôtel est idéalement situé : il nous suffit de remonter l’avenue pour nous retrouver sur la Plaza de Armas …et je peux vous dire, qu’il y a une ambiance de folie, puisque le Pérou fête sa deuxième place à la Copa de America 

La place est magnifique : place carrée avec au centre, des fleurs, une fontaine …place entourée d’arcades splendides, de la Cathédrale et de la Compania.

Le jour commence à tomber, les lumières des lampadaires, réchauffent l’atmosphère ….c’est beau, on adore ….

J’avais repéré sur le net, un resto de burger : mais il est fermé ….on se rabat sur un food court, où Léouille et moi prenons une pizza chez Pizza Hut, et loulou, un hamburger chez Burger King (pas très local tout ça …on commence doucement 😉 )

Il commence à faire un peu froid (ou peut être est ce la fatigue…), nous rentrons à l’hôtel…

Lundi 8 juillet 

On a dormi comme des rois , mais décalage horaire oblige, nous sommes levés de très bonne heure ….Aujourd’hui, j’ai rendez vous avec un français, Thomas Montaigne, qui nous a organisé une excursion à la Salinas Blancas, pour mercredi. (nous en reparlerons plus tard)

Ce matin, nous allons visiter le Mercado San Camilo : c’est un marché très coloré, où on découvre un nombre incalculable de variété de pommes de terre : il faut dire, que le Pérou détient le record de sorte de variété de patates, près de 800 variétés différentes .On découvre également le maïs noir, base de la boisson “chicha morada” , et dans les stands médicinaux, une autre particularité, les fœtus de lamas . 😯 ….ils sont vendus, car ils portent chance ; lors de la construction d’une maison, lors des cérémonies …c’est très particulier et pas très ragoutant.

J’avais prévu de manger au marché, mais c’était sans compter sur Léouille : impossible de lui faire entendre raison….Du coup, on va au resto de burgers, que l’on devait faire hier : l ‘AQP Burger Company

Le (très petit) resto est mignon, les assiettes sont copieuses, on y goûtera notre 1er Inca Cola, boisson d’un jaune douteux, au goût de bonbon, dont raffolent les péruviens .

Je ne sais pas, si je dois recommander ce resto: en effet, Léouille ne sait pas régalé “le steak avait un drôle de gout” et s’en est suivi pour Loulou, quelques soucis de transit 😕 

Rendez vous maintenant au Chaqchao: en effet, j’avais lu sur différents blogs, qu’il existait des tours de la ville gratuits, de 2 heures, un bon moyen de découvrir la ville. 

Nous sommes donc, au rendez vous, à 15h, et visiblement, nous ne sommes pas les seuls à connaitre le bon plan…

Nous voici, partis pour 2 heures de visite, à travers la ville . Nous visiterons, donc la Compania , magnifique église à la façade baroque; les Claustros de la Compania, juste à côté, d’où on a vue incroyable sur les différents volcans qui entourent la ville ; la Plaza de Armas; la Catedral …et plein d’autres choses …finalement la visite aura duré presque 3 heures ……

Nous récupérons Loulou, qui nous a lâché au bout de 2 heures (il faut dire que la visite se fait en anglais ou en espagnol, et qu’en plus, il avait un peu mal au ventre 🙁 )

J’avais prévu de dîner au Zig Zag, mais il était déjà complet …réservation faite pour le lendemain, nous irons donc dîner à Crépissimo, où nous nous régalerons, de crêpes, presque bretonnes!!!!!

Bien belle journée aujourd’hui …..vivement demain.

Mardi 9 juillet 

Aujourd’hui, direction un autre quartier de Arequipa, Yanahuara . Je pensais prendre un taxi, mais finalement de l’hôtel, il n’y a pas si loin que cela ….

Nous arrivons donc au mirador de Yanahuara, au bord d’une petite place, bordée de palmiers . Il y a une belle petite église en lave blanche.

Et surtout le mirador, avec une vue incroyable sur les 3 volcans de la ville …..

On a cherché les petites ruelles blanches, mais on ne devait pas être au bon endroit, parce qu’on en a trouvé qu’une ….je voulais déjeuner à la picanteria Nueva Palomino, mais elle était fermée 😡  . 

Tant pis, on retourne en ville : sur la route, on s’arrête dans une sorte de ferme “el Mundo Alpaca” : ferme, n’est pas vraiment le bon terme, parce que c’était plutôt classe : une dame est venue nous accueillir, nous a montré nos premiers alpacas, et lamas. Puis visite de la fabrication de laine, pour finir à la boutique. Evidemment c’est très beau, mais aussi très cher : nous partirons sans rien.

De retour en ville,je décide d’aller déjeuner, dans un resto de patates, le Hatunpa : super découverte !!! Déjà le monsieur parle un peu français, le resto est tout mignon (pas très loin de Crépisimo) et surtout on y mange très bien.

J’ai pris un lomo saltado: j’en rêve encore ….. 😉 

Ça tombe bien que nous ayons mangé ici, puisque nous sommes tout prêts de notre visite de l’après midi : le couvent Santa Catalina 

L’entrée est un peu chère, c’est vrai : par contre, quelle splendeur !!! A ne surtout pas manquer !!!! Il s’agit d’un couvent dominicain, parfaitement restauré, avec ses ruelles, au nom de villes d’Espagne (calle Toledo, calle Sevilla….), aux petites placettes magnifiques . Les murs sont colorés de couleur ocre, ce qui donne à ce lieu, une atmosphère reposante et envoûtante. 

Nous avons adoré ce lieu : pour dire, on y avons passé l’après midi 😀 

Et pour finir, cette merveilleuse journée en beauté, nous avons dîner chez Zig Zag : le cadre est somptueux avec cet escalier dessiné par la société Gustave Eiffel. La nourriture extra !!!Nous avons pris tous les trois, un trio de viandes (poulet, boeuf et alpaca pour Léouille et moi et agneau, boeuf et alpaca pour loulou)

On nous affuble avec un tablier en papier : on comprend vite pourquoi, lorsqu’ils nous amènent, nos assiettes: la viande est présentée sur une pierre de lave en fusion, et ça crépite sérieusement . Cette table est très renommée à Arequipa, mais c’est justifié !!! Quel délice !!!!

Décidément, le voyage au Pérou, commence bien …Arequipa nous séduit de jour en jour ….

Mercredi 10 juillet

Aujourd’hui, je nous ai réservé une excursion à la lagune Salinas Blancas. Pour ce faire, je suis passée par l’agence Pérou exclusif, une agence tenue par un français, Thomas Montaigne, et qui est basée à Aréquipa. Nous avions rencontrés Thomas, le lendemain de notre arrivée, pour régler les derniers détails de notre journée…il m’avait d’ailleurs appris que nous allions monter à 4 300 mètres d’altitude 😯 

Il est 7h30, Tito, notre guide pour la journé,e est là …il me demande, si c’est gênant, s’il prend sa petite fille avec nous, ainsi que la nounou ….Absolument pas , plus on est de fous …….

Son 4*4 est d’un autre âge, mais il nous explique que pour faire la route que l’on va faire, c’est nécessaire …oulala ..il nous explique aussi, que nous allons nous arrêter dans un petit marché à la sortie d’Arequipa, pour acheter notre pique nique de ce midi .

Ok, vamos !!!!!

Et nous voilà partis pour 2 heures de route, jusque Salinas Blancas . Sur le chemin, la route est magnifique : on approche au plus près des volcans, et on monte , on monte …..il nous fait un stop à environ 3 800 mètres pour nous montrer et nous expliquer la faune, qui peut se développer ici…L’altitude commence à faire son effet : manque d’oxygène, pas lourds…et ce n’est pas fini …

Nous continuons notre montée et au détour d’un virage, la claque !!!! Un spectacle grandiose…Imaginez un peu : les montagnes en décor, un lac de sel, où s’ébattent des centaines de flamands roses et des dizaines et des dizaines de lamas et d’alpacas en liberté : c’est splendide !!!!!

Nous sommes à 4 300 mètres et lorsque nous descendons de la voiture, une chape de plomb s’abat sur nos épaules …C’est dur !!!Le moindre pas est une épreuve pour nos organismes ..il va falloir gérer cela ….

Nous passons quelques heures à cet endroit merveilleux, seuls au monde, pique niquant devant un spectacle grandiose : waoohh !!!

Difficile d’approcher les lamas : on ne veut pas les brusquer, ni leur faire peur…

Il est temps de repartir : je sens monter en moi, une vilaine migraine, je pense, liée à l’altitude …Sur la route, on s’arrêtera au village de Chiguata .

Il est encore tôt quand nous arrivons à Arequipa  et il me reste une chose à visiter avant 18h, l’heure de sa fermeture : le Museo Santuarios Andinos

La visite commence par un petit film, qui explique l’histoire de Juanita, princesse des glaces. Il y a bien des années, les Incas, avaient pour habitude, “d’offrir “aux dieux, des enfants, d’origine noble, qu’ils sacrifiaient aux volcans. Juanita était l’une d’entre elle : lors d’un tremblement de terre, le volcan Ampato, est entré en éruption, faisant fondre la glace et révélant Juanita à la surface. 

Depuis, Juanita repose à Arequipa, avec les objets, tissus qui étaient près d’elle, lors de sa découverte . Etrange face à face avec cette momie, superbement conservée….

C’était vraiment une visite très enrichissante, en français…mais c’était sans compter cette migraine, qui se fait de plus en plus forte : je dois rentrer à l’hôtel me reposer un peu, avant de retrouver loulou et Léouille, sur la place. 

Dernier soir, à Arequipa, une ville qui nous a charmé tous les trois ….. 

Jeudi 11 juillet

Aujourd’hui, nous quittons Arequipa, pour rejoindre Puno et le lac Titicaca

Pour ce faire, nous partons en bus avec la société Cruz del Sur : j’ai réservé des places VIP, avec les sièges qui s’inclinent à 160°, car le trajet dure quand même 6h30…..

Allez c’est parti, pour une longue route !!!! Finalement le bus mettra presque 7h …. 😯  . La migraine d’hier est toujours présente …..

Arrivés à Puno, un chauffeur nous attend pour nous conduire au Kayaking Luqina Lodge, sur Luqina : encore 1h30 de voiture 😯 …Il est temps d’arriver, les esprits s’échauffent …..

J’ai beaucoup hésiter à venir au lac Titicaca : j’ai lu beaucoup de blogs disant, que c’était surfait, usine à touristes….Ce qui m’intéressait , c’était le contact avec les habitants, puisqu’au lac, nous dormons chez l’habitant…C’est pourquoi, j’ai cherché une autre alternative aux îles Taquile et Amantani. Mon choix, s’était donc porté sur Luqina et surtout la possibilité de faire du kayak sur le lac. 

Après cette route interminable, nous voici arrivés dans un tout petit village, qui surplombe le lac : magnifique !!!!!La vue est à couper le souffle…le soleil de fin d’après midi contribue à la beauté des lieux. 

Une gentille grand mère en habit traditionnel, vient nous chercher, et nous commençons à descendre vers le lac (et qui dit descendre, dit remonter 😯 )

Nous arrivons à une petite maison, où nous sommes accueillis par Guido, le propriétaire des lieux: il nous montre notre chambre, mignonne mais au confort très sommaire (mais ça on le savait), et conduit Léouille dans un dortoir où elle passera la nuit …

Pauvre Léouille, elle qui n’a jamais dormi chez l’habitant, le choc est rude !!!! Guido nous demande si on veut dîner là ce soir : bien sûr !!! Il nous donne rendez vous, dans un bâtiment à côte de notre chambre.

Loulou et moi, partons explorer un peu les lieux : c’est très beau, très calme et reposant. On se rend vite compte que notre “hôtel” est en travaux: il y en a partout . Le soleil se couche vite, et on commence sérieusement à avoir froid: il faut dire qu’on est à 3800 mètres d’altitude ….

De retour à la chambre, Léouille est décomposée : elle a froid, son dortoir est glauque à mourir . Loulou et moi, décidons de la faire dormir dans notre chambre . 

Il faut savoir, quand même que le lac Titicaca, se mérite : les gens vivent dans des conditions extrêmes, et nous ne sommes pas habitués, nous européens. 

Le moral des troupes commence à baisser sérieusement, avec le froid, la fatigue, les conditions de la chambre plus que spartiates, sans chauffage, sans eau chaude…..On attend patiemment 19h pour aller manger .

Il est l’heure !!!Nous descendons au bâtiment , que Guido nous avait indiqué quelques heures auparavant . Il est vide, pas allumé, encore moins préparé.

Au bout de 20 minutes, la grand mère arrive et nous demande si on veut manger (????) bien sûr !!!! mais où est Guido ? “il va venir”……On nous laisse à l’abandon. 

Le repas arrive : c’est très bon, mais le moral, s’amenuise au fur et à mesure des minutes qui passent….Nous sommes seuls et Guido n’est jamais venu….

La décision est prise : demain, on fait notre balade en kayak et on demande à repartir à Puno . On va essayé de shopper internet, pour pouvoir réserver une chambre sur Booking

Ça y est , c’est chose faite: demain soir, nous dormirons à Puno …la migraine est toujours là, le rhume aussi : avec cette altitude, impossible de respirer normalement…Nuit d’enfer !!!!!

Vendredi 12 juillet

Nous espérons que cette nouvelle journée, sera meilleure que la précédente …Petit déj sympa face au lac Titicaca …Le soleil est au rendez vous…le moral va mieux.

Revoilà Guido !!!! Il nous donne rendez vous à 9h, pour partir en excursion. Nous inventons un prétexte pour retourner à Puno après le déjeuner : ça n’a pas l’air de le perturber ….

9h: on embarque sur un petit bateau à moteur avec Guido, les kayaks sont attachés à l’arrière. Direction, les Iles Uros 

Visite sympa avec explications en espagnol: heureusement que Léouille est là pour traduire…. C’est incroyable, comment ces îles sont construites : quel courage pour vivre dans ces conditions extrêmes ….

Puis Guido nous équipe pour le kayak : Léouille et moi, aurons un kayak pour nous deux, Loulou sera seul 

On a passé au moins 2 heures à kayaker sur le lac, et c’était vraiment sympa !!!! On a passé un super moment et une expérience inoubliable : comme quoi, il y a toujours du positif …..

De retour au lodge, on déjeune et le taxi est là, pour nous ramener à Puno.

1h30 de route plus tard, nous voici à l’hôtel que j’ai réussi à réserver la veille, le Balsa Inn: un hôtel sans prétention, une chambre triple sans fenêtre, mais avec 3 lits confortables, et une douche chaude….

Profitons d’être à Puno, pour visiter un peu…Pas de chance:  la place est fermée pour travaux !!!!décidément ….

On se dirige donc vers une rue toute proche, très animée : on y dînera dans une pizzeria, au coin d’un feu de bois, au son d’un orchestre péruvien. 

Je pense que la nuit sera plus reposante : au dodo !!!!

Samedi 13 juillet

Je pense que l’on a bien fait de revenir sur Puno hier : nous prenons le bus aujourd’hui, pour Cusco à 8h du matin …

Il aurait fallu se lever aux aurores, depuis Luqina, pour pouvoir être à l’heure…

La nuit a été agitée à cause de voisins très bruyants, dans l’hôtel: j’ai du appeler 2 fois la réception, pour que cela cesse 😡 

8h: embarquement, toujours avec les bus de Cruz del Sur, pour 6h30 de route , direction Cuzco

On attend beaucoup de cette ville …Nous y resterons 3 nuits.

Finalement, le bus mettra là aussi, une heure de plus que prévu !!!Nous prenons un taxi pour nous rendre à notre hôtel, le Casa Fierro Cusco. 

Petit hôtel vraiment sympa,plein de charme, qui me fait penser aux haciendas espagnoles : on s’attend à voir débarquer Zorro à tout moment…. 😉 

Nos chambres sont toutes mignonnes, super confortables, avec un chauffage d’appoint, que nous nous empressons de brancher. la salle de bain est immense, mais toujours sans chauffage et cette fenêtre ouverte sur l’extérieur ….

La Plaza de armas, se situe à environ 25 minutes à pied de l’hôtel : rien de gênant, car les ruelles sont vraiment sympas . Attention,quand même, parce que la ville est entièrement pavée, et ça glisse !!!!

On arrive sur la place : elle est magnifique !!!!on adore !!!! Elle est carrée , entourée d’arcades magnifiques, bordée de la Basilica Catedral et la Compania de Jesus . Tout autour, les collines,et  le Cristo blanco  qui veille sur nous : qu’est ce que c’est beau !!!

La place est vivante: il y a du monde partout, les enfants dansent devant la cathédrale …

On décide de visiter la Compania de Jesus : belle église, ornée de tableaux somptueux. A l’étage, vue magnifique sur la Plaza del Armas.

Puis visite de la Basilique, sympa aussi à faire. 

Cusco se situe à 3400 mètres d’altitude : il commence aussi à faire froid, et nous endurons nos doudounes. Ce soir, pas de prise de tête pour le dîner: ce sera KFC pour tout le monde.

De retour à l’hôtel, la chambre est à bonne température: je rêve de prendre une bonne douche….mais pas d’eau chaude 😡 ..;comme il est tard, on pense que les ballons d’eau chaude sont vides : on verra demain matin …

Dimanche 14 juillet 

Aujourd’hui, toujours pas d’eau chaude : je vais voir à l’accueil : il me dit qu’il ne comprends pas, que ça devait être que notre chambre. Je vais voir Léouille dans sa chambre : même chose…je retourne le voir et me dit que ça doit être l’étage…. 😕   je commence à m’énerver un peu et demande une chambre au rez de chaussée, pour pouvoir au moins prendre une douche…il me dit que ce n’est pas possible….. que finalement, c’est tout l’hôtel qui a un problème …. 😡

Il me promet, que le temps de déjeuner, ce sera réglé…je surveille, et lui fait des yeux pas très gentils, à chaque fois, qu’il me regarde (le pauvre !!!) et en effet, nous avons eu de l’eau chaude avant de partir à la découverte de Cusco….Ouf !!!!

Quand nous arrivons sur la place, il y a une sorte de défilé, avec une estrade avec les officiels : si on a bien compris, il s’agissait de l’anniversaire de création d’une école ou d’une université, et les différentes promotions issues de cette école, défilaient devant les fondateurs et politiques de la ville.C’était très beau et très festif.

Pour commencer la visite de Cusco, nous allons voir la pierre aux 12 angles, dans la rue Hatun Rumiyoc : étonnante cette pierre et quelle ingéniosité !!!! impressionnant : impossible de glisser ne serait ce qu’une feuille de papier entre les pierres ..et tout ça, avec des pierres pesant plusieurs tonnes.

On continue, vers le quartier San Blas : mignon petit quartier tout blanc et très pentu. Le quartier est vivant, plein de touristes et de petites boutiques.  C’est mignon tout plein !!!

On arrive sur la place de San Blas, avec sa petite église toute blanche : j’adore !!

On décide de déjeuner dans ce quartier et notre choix se porte sur “la caverne del oriente” . Et le hasard fait bien les choses, puisqu’on a super bien mangé, avec  vue sur Cusco . (je verrais ensuite, que ce resto faisait partie des bonnes adresses du Routard)

Je veux maintenant aller au Cristo Blanco :bien sûr, je me suis attirée les foudres de loulou, et Léouille : “trop haut”, “trop dur”, “et ton genou” ……mais , bon c’est peine perdue pour eux ….

J’avais lu que de San Blas, cela nous prendrait environ 30 minutes ….à vol d’oiseau surement, parce que pour monter, il n’y a que des escaliers, sinon, c’est la route ….Alors, je pense qu’on a mis plus d’une heure 30, puisque toutes les 20 marches, on s’arrêtait pour reprendre notre souffle…mais en haut quelle consécration !!!Une vue à 360° sur Cusco !!!Splendide !!!! 

Ce Christ fait bien sûr penser, au Christ de Rio : on pourrait s’y méprendre …il s’agit d’un cadeau des palestiniens chrétiens, qui ont pu se réfugier au Pérou, pendant la seconde guerre mondiale. 

De là, part un chemin, pour rejoindre Sacsayhuaman, à environ 30 minutes de marche . Par contre, là ça se fait facilement. 

Sacsayhuaman est un sanctuaire dressé sur un promontoire naturel qui domine Cusco : c’est beau , nous n’y rentrerons pas, car il commence à se faire tard, et je ne veux pas descendre le chemin vers Cusco, dans le noir. Très belle descente, par ailleurs. 

De retour à Cusco, on flâne, on s’assied sur un banc pour profiter de la vie péruvienne . On découvre des métiers, qui n’existent plus chez nous: des cireurs de chaussures, mais aussi des gens qui tapent à la machine pour d’autres personnes : surprenant !!

J’ai repéré sur le routard, une adresse pour nous dîner : la crêperie Bo’M, dans le quartier de San Blas. je ne savais pas à quoi m’attendre puisqu’il s’agit aussi d’une auberge de jeunesse : vrai bonne surprise et gros coup de cœur pour cette crêperie !!! Le cadre est super, les crêpes, hummmm, délicieuses !!! Toujours faites à base de farine de canihua et le personnel parle français …Top !!!

Cusco est différente d’Arequipa, mais, là aussi, nous tombons sous le charme ……

Lundi 15 juillet 

Aujourd’hui, direction le marché San Pedro, le plus grand marché de la ville ….un peu le même style que celui de Arequipa. On se met en tête de trouver quelques souvenirs à rapporter : on achète du sel de Maras, du chocolat, un bonnet péruvien…..

Je retente ma chance,  pour déjeuner ici : nouveau refus catégorique de Léouille ….bon, tant pis… 🙁 

En sortant du marché, on s’écarte des quartiers touristiques, pour tomber sur un autre marché, à ciel ouvert cette fois ci, à même le sol, là où les vrais péruviens, viennent faire leurs courses : inutile de dire que nous étions les seuls européens….C’est là aussi, oùnous verrons nos premiers cuy, pauvres petits cochons d’Inde, cuits au four 😯 ..;pauvre bête ….

Cette fois ci à Cusco, c’est le carnaval !!!!!! Magnifique !!! Re-tribune officielle, avec défilés , cette fois ci des enfants ….C’est vraiment très beau et très coloré…On se prend au jeu, on passe un temps fou, à les regarder danser….

Pour continuer à profiter de cette ambiance, on décide de déjeuner, sur la place, au Papacho’s, un resto de burgers avec vue sur la plaza de Armas !!!On s’est régalé !!!!

Le jour, où nous sommes arrivés à Cusco, le taxi nous a fait passer devant Qorikancha ou le temple du Soleil : Léouille veut absolument le visiter !!!

Nous nous mettons en route et prenons un peu de temps pour le retrouver, car Mapps.me ne reconnaissait pas ce lieu ….

Il s’agit d’un monastère, construit sur le plus célèbre lieux de l’empire inca, le Temple du Soleil : on a été un peu déçus de cette visite. C’est quand même sympa à faire, mais pas incontournable …

Pour rejoindre la Plaza del Armas, nous remontons, une des plus  grande avenue de Cusco, l’Avenida El Sol, très belle avenue . 

Un resto, que je ne voulais pas louper non plus (vous allez dire, qu’on ne pense qu’à manger 😀 ) , c’est Inkazuela . La spécialité de la maison, ce sont les cazuelas, des cassolettes vraiment succulentes. Loulou en prendra une. Quant à moi, je me laisse tenter par une autre spécialité du Pérou, la trucha, la truite : à tomber par terre !!!!!Léouille, ne déroge pas au traditionnel Lomo Saltado..

Demain, nous quittons Cusco, pour Pisac, où doit se dérouler la fête de la Vierge .

Mardi 16 juillet

J’avais demandé à l’hôtel , qu’il nous réserve un taxi pour aller à Pisac, aujourd’hui. Il est 9h, le taxi est là. 

En route pour environ 1h30 de route : c’est aussi notre point de départ, pour notre visite de la vallée Sacrée

Arrivés à Pisac, tout est barré : la fête de la Vierge a commencé depuis hier, et chaque rue est prise d’assaut par une fanfare, un défilé,ou  un orchestre. 

Notre hôtel, le Pisac Inn, se situe sur la place principale du village, avec vue sur les ruines, la place et son animation. Les chambres sont mignonnes tout plein, quoique un peu petites; la salle de bain, petite également, et pas très hermétique au froid, ni au bruit. Il y a un chauffage d’appoint également. Le patio de l’hôtel, est un vrai havre de paix, avec sa végétation luxuriante: on aime beaucoup.

Il y a beaucoup d’animation, sur la place, lorsque la Vierge sort de l’Eglise accompagnée de ses fidèles: ça se bouscule, ça prie, ça pleure….quel dévotion !!!!

On regarde le défilé avec les péruviens. 

Nous irons déjeuner chez Ulrike’s café, qui comme son nom semble le présager, est tenu par une allemande. Véritable usine ce resto, mais on y mange relativement bien, entouré bien sûr de touristes …allemands…

L’après midi sera consacré au célèbre marché artisanal de Pisac (que je n’ai pas trouvé si beau que cela), à la  recherche de petits trésors à ramener en France; aux mignonnes petites boutiques de souvenirs de Pisac; au musée du chocolat ; et aux différents défilés, qui ont lieu toute l’après midi. Il y a une mini fête foraine où nous ferons un baby-foot . 

Et disséminés à travers le village, des salles ou cours entières, sont réservées aux différentes sociétés qui ont défilé ou qui défileront dans les prochains jours : ils feront la fête jusque’au bout de la nuit . 

Pour le soir, j’avais réservé au resto de l’hôtel, le Cuchara de Palo , avec vue sur la place où les gens continuent de danser. J’ai pris de la truite et convaincu Loulou de la prendre aussi : il a fait une chair de roi !!!

Nous demandons au serveur, jusque quelle heure, les gens allaient danser ….il nous répond, que ça se finira vers 1h du matin, pour reprendre vers 4h 😯 

Va falloir sortir les boules quies !!!!! Vraie bonne ambiance à Pisac !!!!!

Mercredi 17 juillet

Finalement avec les boules Quies, on a passé une bonne nuit. Et sans surprise, à notre réveil, les gens dansent encore sur la place du village 🙄

Aujourd’hui, on prend le train pour Aguas Calientes, le Machu Pichu Pueblo . Mais avant cela, il faut se rendre à la gare à Ollantaytambo, à 1h30 de route de Pisac.

On a un peu le temps ce matin: on en profite pour aller sur le balcon de notre hôtel, pour profitez à fond des dernières danses du défilé. Enfin, dernières pour nous, puisque la fête va durer encore 2 jours.

Un taxi vient nous chercher vers 12h30. Nous quittons ce joli village avec de belles images en tête…

J’ai une petite inquiétude pour le train : j’avais lu sur le site, que nous n’avions pas droit à un sac à dos trop volumineux, trop lourd: il est même noter sur le site, que le sac ne doit pas peser plus de 5 kilos !!!

Stressée , parce que même s’il y a une consigne gratuite, à la gare d’Ollantaytambo, il va falloir faire un sac illico presto sur le quai de la gare, avec notre nécessaire pour 2 nuits ….pas terrible quand même ….

On arrive à Ollantaytambo et ce village me plait a priori : nous le découvrirons au retour du Machu Picchu.

Le taxi nous dépose près de la gare : il est encore tôt . je décide de nous présenter, pour évacuer tout stress, par rapport aux sacs à dos . ….

Finalement, pas de souci: 1er contrôle réussi : on nous laisse passer avec nos gros sacs à dos . On s’installe dans une sorte de salle d’attente.

15h00 : ça y est le train pour Aguas Calientes arrive en gare !!!!! J’ai réservé mes billets auprès de Pérurail, et j’ai pris le “vistadome” pour l’aller. 

Il s’agit d’un train, qui permet de voir également le ciel, puisqu’il est vitré jusqu’en haut . C’est un billet un peu plus cher et pas forcément justifié : au retour nous avons pris le billet “Exploration”, et c’était tout aussi bien.

On repère notre wagon, on fait la queue : 2 personnes checkent les billets avant que l’on ne montent . Les places sont attribuées : elles ne sont pas très spacieuses …Nous avons 2 majordomes à notre service , et nous aurons un petit en cas pendant le trajet…

1h30 de parcours avec des décors magnifiques ….Et plus on se rapproche d’ Aguas Calientes, plus la végétation se fait dense et luxuriante : autre ambiance ….

La gare se situe en plein centre du marché artisanal : un marché immense ….On ne s’arrête pas , on veut déposer nos bagages à l’hôtel.

Le village est pentu : on arrive au Waman Suites Machu Picchu . Ils nous conduisent à notre appartement .Quelle bonne surprise !!!L’appartement est gigantesque : 2 pièces, avec 3 lits king size, 1 télé immense, sur laquelle on regardera Strangers Things, une salle de bain avec douche hydromassante et baignoire jaccuzzi ….Super !!!!

Du coup, on se pose un peu ….

Il faut qu’on aille chercher les billets de bus pour demain : c’est pas très loin de notre hôtel. On fait la queue…comme à Eurosdisney 😯

Puis nous irons dîner chez El Indio Feliz : un resto très original, avec peu de plats à la carte, un peu plus cher que la moyenne, mais où on a très bien mangé …..

Demain, c’est Machu Picchu …enfin !!!!! 

 

Jeudi 18 juillet 

Aujourd’hui est un grand jour…un peu le but de notre voyage …..

Pour visiter le Machu Picchu, il faut acheter les billets bien à l’avance, car le nombre de visiteurs est désormais limité . 

 2 possibilités : visite le matin jusque  midi ou visite l’après midi, à partir de midi …

Etant donné que nous sommes tous les 3 , des lève-tôt ( 😉 ), j’ai pris les billets pour l’après midi …

Nous avons donc tout notre temps pour profiter de notre appartement : bain pour l’un, douche hydromassante, pour l’autre, “strangers things” sur Netflix …un bon moment en famille ….

Avant de partir, nous allons à la Boulangerie de Paris, pour prendre des sandwiches et des boissons (attention, interdiction de rentrer avec de la nourriture au MP, donc soyez très discrets) : c’est hors de prix !!! Mais toute la ville est comme cela ….Aguas Calientes est un passage obligé pour le MP, alors ils en profiteent un peu (beaucoup …)

Tout est bien organisé : des  queues se forment en fonction de l’heure de départ du bus : nous nous posons naturellement dans la queue de midi …

Nous passons chacun notre tour, et embarquons pour 25 minutes de trajet : le chemin est pentu, abrupte et il y a eu quelques passages où on a serré les dents ….quand on se retrouve nez à nez avec un autre bus, sur un chemin très étroit, en bord de ravin, que notre bus fait marche arrière, et qui stationne à 10 centimètres au bord du vide 😯 ….c’est sûr, on redescend à pied ……

A midi, nous sommes au Machu  Picchu : waooh la claque !!!

C’est merveilleux, le site mérite bien son classement au Patrimoine Mondial de l’Unesco !!!! L’endroit est superbe, bien entretenu, intriguant, envoûtant …Malgré le nombre de personnes sur le site, c’est calme et il est même possible de prendre des photos, sans personne. 

Vous suivez l’itinéraire à travers cet endroit merveilleux …tout est beau : à chaque recoin, on fait des milliers de photos pour ne rien louper !!!!! Et surtout, on veut chacun, un selfie avec le lama du Machu Picchu !!!!! Mission réussie !!!!!

On passe une superbe après midi sur le site : surtout à la sortie, n’oubliez pas de faire tamponner votre passeport : ce sera un beau souvenir !!!!

Pour rejoindre Aguas Calientes, loulou me demande, si je suis sûre de vouloir descendre à pied : il y a quand même 1900 marches et pour mon genou, ce n’est pas forcément conseillé…”Oui oui, je vais le faire” : peine perdue pour lui, il sait combien , je peux être têtue …. 

On entame donc la descente, dans un décor superbe, avec une flore (et une faune : Léouille s’est fait littéralement dévorée par les moustiques, sur les 5 centimètres qu’elle avait laissé à l’air libre) exceptionnelle : c’est rude quand même ….au lieu de 1h, on mettra 1h30, qui n’est pas si mal finalement ….je suis fière de moi 😆 

De retour à Aguas Calientes, nous irons dîner au Green House, un mignon petit resto, où on a très bien mangé. 

C’est avec des souvenirs et de bien belles images,  que nous nous endormirons ce soir ….

Vendredi 19 juillet

Oulala, aujourd’hui, Loulou ne va pas très fort: le rhume du Titicaca, commence à descendre sur les bronches et je pense qu’il a de la fièvre : je vais lui donner les antibiotiques que j’ai emmené.

En tout état de cause, nous reprenons le train pour Ollantaytambo, à 8h15 : nous arrivons à destination à 11h. 

Nous prenons un tuk tuk, pour aller jusque l’hôtel, le Dona Catta Inn, mais il est trop tôt pour avoir nos chambres.

Du coup, on va faire un petit tour, et on décide de déjeuner au resto Apu Veronika, juste à côté de l’hôtel : je l’avais repéré sur le net, et il nous a été recommandé par la patronne de l’hôtel : le resto se situe au 1er étage : bonne cuisine, rien à dire ….

Il est 13h, nous rentrons à l’hôtel récupérer nos chambres : sympa petit hôtel, aux belles couleurs pastel . Notre chambre est toute mignonne : elle a aussi le chauffage, et sur la terrasse, vue sur les ruines d’Ollantaytambo : waoohh !!!

Direction les ruines, justement : on s’acquitte du boleto turistico partiel, à 70 soles par pers : sans ce boleto, aucune visite n’est possible .

On commence à grimper : c’est dur pour loulou, qui se décompose au fur et à mesure 😕 … Léouille et moi veut qu’il aille se reposer, mais il ne veut pas….

C’est une belle visite, même s’il y a beaucoup de touristes : les ruines sont dans un état remarquable, et la vue sur Ollantaytambo est magnifique. En bas, reste tout le système d’irrigation, très ingénieux pour l’époque…

En sortant, visite du marché artisanal, que j’ai trouvé bien plus beau que celui de Pisac.

Il est tard, et les bus de touristes se font plus rares ; du coup, on peut visiter le village tranquillement . C’est un très très beau village; les ruelles sont toutes pavées, avec toujours au centre, le système d’évacuation des eaux. La petite place est investie par les locaux avec leurs habits traditionnels ….voilà ce qu’on aime. 

La journée se terminera dans un petit resto local, à l’écart des sentiers touristiques, le Piccolo Forno : pizza cuite au feu de bois : parfait !!!!

Loulou va un peu mieux, mais ce n’est pas la forme quand même.. 😕 

Samedi 20 juillet

Aujourd’hui, nous poursuivons dans la Vallée Sacrée, par la visite de 3 sites exceptionnels: les Salineras de Maras; Moray; et Chinchero.

Quelques jours auparavant, j’avais réussi à négocier avec le taxi qui nous avait emmener à Pisac, ce tour à la journée, pour 180 soles : j’espère qu’il ne nous a pas oublié …nous avons rendez vous à 8h30. …

Il est 8h20 et il est dèjà là: c’est parfait !!!!

Direction le 1er site : Moray 

Il s’agit d’un ingénieux système de terrasses incas en amphithéâtre : les incas pouvaient faire des expériences agricoles, sur les différents niveaux de terrasses, chaque étage de la terrasse ayant une température différente . Très intelligents ces incas !!!!!

Puis direction, les Salineras de Maras : on commence à les apercevoir au détour d’un virage, à flanc de collines . Waooh, c’est superbe !!! On descend un peu, et on découvre quelques 4 000 bassins, de sel cristallisé. Un rio salé descend de la montagne et l’eau est récupérée dans chaque bassin, à des moments différents. Avec le soleil, l’eau s’évapore : on peut alors récolter la fleur de sel, puis le sel ….Magnifique !!!!!

On reprend la route pour Chinchero : on s’arrêtera déjeuner dans un resto à touristes…. 😡 

A l’entrée de Chinchero, notre taxi s’arrête devant une fabrique de textile : ici pas de touriste, et c’est tant mieux .Les jeunes femmes nous expliquent la fabrication des couleurs pour teinter les différentes laines…très instructif !!!On verra aussi nos 1ers cuys (cochon d’inde) vivants: ils ont une petite maisonnette, mais on n’ose pas penser à leur destin tout proche 😯 . C’est là aussi, où on se fera cracher dessus par un lama 😕 

Puis il nous amène au cœur de Chinchero: c’est très beau, tout est blanc . La petite église, blanche elle aussi, se trouve sur une petite étendue d’herbe, où les femmes du village, vendent leur artisanat. En plus, on a vraiment de la chance, car c’est jour de baptêmes ce jour là, dans l’église. Les gens ont mis leurs habits traditionnels, il y a de la joie, des chants, des confettis, c’est très joyeux ….

Il est temps de repartir vers Cusco : nous arrivons à destination vers 15h30. J’avais réservé à l’hôtel Wayta inn, près de l’aéroport. Toute une équipe de footballeurs de deuxième division est là …beaucoup de têtes se tournent sur notre belle Léouille….

Comme il est encore tôt, et que nous avons passé une bonne partie de la journée, en voiture, on décide d’aller sur la Place à pied,  à 6 kilomètres. 

Bon ça se fait très bien !!!!

Ce soir, on veut dîner dans un resto français, qui était fermé lors de notre premier passage, le Buffet Frances, dans notre quartier préféré, le quartier de San Blas. Et devinez ce que l’on a mangé : de la raclette andine !!! Extra !!!! Manger une raclette, au fin fond du Pérou, faut le faire quand même !!!!Je me suis régalé , plus difficile pour Loulou, qui n’est pas encore très bien ….

Pour rentrer à l’hôtel, on décide de prendre un taxi .

Demain, on doit prendre l’avion pour Lima, visiter un peu, puis reprendre notre avion de retour à 2h40 du matin : je n’avais pas pris d’hôtel, mais vu que Loulou ne pète pas la forme, j’ai cassé ma tirelire ( 🙁 ) et j’ai réservé l’hôtel Holiday Inn de Lima, au pied des pistes . Comme ça, si ça ne va pas, il pourra se reposer un peu …..

Dimanche 21 juillet

8h30 départ pour l’aéroport de Lima : le vol est à 11h30, j’espère qu’il ne sera pas retardé comme à l’aller, parce qu’on voudrait bien visiter un peu la ville.

C’est bon, on décolle à l’heure : on atterri à Lima à 13h.

J’avais prévu de mettre nos bagages en consigne pour aller visiter la ville, mais comme j’ai réservé une chambre à l’Holiday Inn, nous en profitons pour déjeuner au Mac Do de l’aéroport en attendant le check-in de 14h. 

L’hôtel se situe à 5 minutes à pied de l’aéroport, au pied des pistes : nous prenons possession de notre chambre : waooh !!! 2 grands lits king size, une salle de bain immense avec tout le confort, une douche à l’italienne, produits de beauté etc…A peine le temps de nous déposer les bagages, une jeune femme de l’hôtel frappe à la porte pour nous demander si la chambre est propre (!!!???) . Et ne rentre pas qui veut : les entrées sont contrôlées (très discrètement), le service de sécurité est très présent : c’est rassurant et inquiétant à la fois.

J’avais prévu beaucoup (trop) de choses à visiter (comme d’habitude) …il a fallu faire un choix : nous optons pour le centre historique. Nous prenons un taxi qui nous conduit au plus près de la place . Nous n’avions pas compris, mais la place est fermée et ne rouvrira qu’en fin d’après midi. C’est vraiment pas de chance: je désespère de ne rien voir de Lima 🙁 

Après avoir patienté au Starbuck, les barricades s’ouvrent enfin: un monde fou s’engouffre et court vers la place ???? On comprend un peu plus loin : un concert est donné sur la place et chacun veut être au premier rang.

C’est leur fête nationale aujourd’hui, il y a beaucoup , beaucoup de monde….les rues sont barrées …et on se retrouve dans un quartier un peu plus glauque, et vu le monde, impossible de faire demi tour..On voudrait retourner à l’hôtel, mais comment faire ? Vu ce qu’on a lu sur Lima, on n’a pas trop envie de se faire dépouiller, notre dernier jour au Pérou

Et là, j’ai une idée 💡 je vais demander à un policier de nous appeler un taxi (j’avais lu ça sur un des blogs voyage que je suis ) . Banco, le policier accepte de nous aider et nous trouve un petit jeune, avec qui on va discuter football tout le long du retour vers notre hôtel. 

Nous dînerons à l’hôtel …Finalement on a bien fait réserver une chambre …Après dîner, on a pu se reposer un peu, prendre une bonne douche, avant de prendre notre vol de retour ….

Dimanche 22 juillet

Il est 00h30 et la navette de l’hôtel est là …ça pique !!!!

Nous voici partis pour un vol de 8h direction Toronto, où nous serons en stop pendant 8h. 

Je me suis renseignée avant de partir : nous pourrons sortir de l’aéroport, à condition, bien sûr d’avoir le visa, l’AVE. 

Arrivés à Toronto, je change un peu d’espèces, et nous prenons le train VP, qui rejoint le centre ville en 25 minutes. 

A la sortie, nous allons manger au Loose Moose, un resto de burgers, super sympa : la déco est très originale. 

Que penser de Toronto ? ça ressemble quand même beaucoup aux villes nord américaines, avec ses school bus jaunes, ses hommes en costard/cravate avec leur starbuck à la main ; et ses buildings moyennement hauts. Il y a quand même moins de frénésie, c’est plus calme … 

Le temps passe vite alors si on veut voir un maximum de choses, on doit y aller . On se prendra donc en photo devant les Torontos Signs; on léchera les vitrines du Dundas Square et on passera devant le Goodheram building, qui nous fait étrangement penser au Flatiron building de New york..

Il est temps de reprendre le train pour l’aéroport, si on ne veut pas louper notre avion. Le deuxième vol, nous ramènera tranquillement à la maison.

 

Un voyage au Pérou, est éprouvant, charmant, et envoûtant . Nous garderons en tête, des images colorées, des moments de joie intenses et des rencontres merveilleuses . Pour un premier voyage en Amérique du Sud, on a été gâté ….